B comme Baliverne

2 juin 2014

 
Le 19 mars 1709 fut baptisé dans l'église de Merlas, petit village rural près de Saint-Geoire en Valdaine, un garçon prénommé Joseph. Sa mère est Antoinette Bourget, pauvre veuve de Louis Batier, originaire de Coublevie. Antoinette accoucha chez Antoine Perrin, où elle s'était retirée en qualité de mendiante:
 
 
" Le 19 mars 1708 a esté baptizé Joseph filz a feu Louis Batier vigneron à Coublevie et a Antoinette Bourget, mariés. Laquelle a acouchée chez Antoine Perrin à Merlaz, ou elle s'estoit retiré en mendiant son pain. A esté parrain Claude Palaz et marraine Françoise Bonnivard, en foy de quoy j'ay signé.
Villeton, curé. "
 
L'histoire aurait pu s'arrêter là mais le sieur Villeton, curé de Merlas, ajoutera plus tard un petit commentaire en marge de l'acte: «Nota que la dite Bourget a trompé disant être mariée, ce qui est faux». Le petit Joseph était donc un enfant illégitime. On imagine aisément qu'être fille-mère à l'époque n'était pas facile. Antoinette avait voulu sauver les apparences!

Pour la petite anecdote, le parrain Claude Palas est mon lointain ancêtre, à la dixième génération.

 
 
Source: registres paroissiaux de Merlas, sur www.archives-isere.fr

  1 commentaire:

  1. pauvre fille, on peut la comprendre, l'état de "fille-mère" était considéré comme étant une p....n ! Dieu merci il n'en est plus de même aujourd'hui, mais accepté plus dans la forme que dans l'esprit !
    bonne journée et merci pour votre commentaire sur mon blog
    selma

    RépondreSupprimer

À propos

» Pour en savoir plus à propos de ce blog et de l'auteur... [Lire]

Twitter

Facebook

Fourni par Blogger.