D comme Dîmière

4 juin 2014

Petite ballade sur les rives du Lac de Paladru, où vécurent jadis certains de mes ascendants maternels. Le Pin, un petit village qui borde le lac, accueille l'ancienne Grange Dîmière.
 

Comme nous l'indique son nom, la Grange Dîmière servait au stockage des produits de la dîme - cet impôt en nature que les moines percevaient des paysans. Les moines pouvaient y stocker les animaux ou les récoltes. Il s'agissait d'une dépendance du monastère chartreux de La Silve Bénite, situé à quelques lieues sur une colline qui surplombe la grange et les terres alentours.

Extrait carte de Cassini: http://www.cartocassini.org
 

Le bâtiment de la Grange Dîmière est déjà mentionné en 1549. La grange actuelle date de 1655, ainsi que nous le prouve la date gravée au dessus du porche principal. Mais un incendie au début du XXe siècle a détruit une bonne partie du monument et seules quelques fondations sont encore visibles.

A l'origine, la grange était gérée par un courrier, un moine chargé de l'intendance. Claude Millias et son fils Martial (mes Sosas n°3496 et 1748) étaient grangers des moines chartreux durant les années 1690-1700. J'imagine qu'ils durent utiliser à de maintes reprises cette grange pour préserver les récoltes qu'ils géraient.


La Grange Dîmière est encore aujourd'hui située au village du Pin. Le monument est inscrit depuis 1987 à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques français.


 
Sources: photographies-collection personnelle ; registres de Me Gaspard Sage, notaire à Oyeu (AD.Isère) ; http://www.mairie-lepin.fr/ et site de la Grange Dimière avec panneaux informatifs

  1 commentaire:

  1. C'est super de pouvoir lier ainsi un bâtiment à la vie de ses ancêtres :-) Bel article !
    Elise

    RépondreSupprimer

À propos

» Pour en savoir plus à propos de ce blog et de l'auteur... [Lire]

Twitter

Facebook

Fourni par Blogger.