O comme Oran

17 juin 2014

Jean-Baptiste Durand (mon Sosa n°212) est né le 27 mai 1798 sur les bords du lac de Paladru, dans une famille de fermiers. Il reçoit une bonne éducation, puisqu'il est instituteur à Charavines, lors de son mariage avec Catherine Eyssard le 5 septembre 1826. Le couple vit à Charavines jusqu'en 1829, exerçant la profession de cabaretier avec Antoine, le père de Jean-Baptiste.
 
Par la suite, ils s'installent à Bilieu où ils sont cultivateurs. De 1832 à 1847, Jean-Baptiste sera même garde-champêtre de la commune. Catherine donnera naissance à six enfants:
  • Virginie le 9 août 1827
  • Jean-Baptiste le 8 juin 1829
  • Adélaïde le 6 mai 1832
  • Joseph le 5 décembre 1834
  • Marie-Rosalie le 4 décembre 1837
  • Eugène le 16 mai 1842
Le 20 octobre 1851, Jean-Baptiste marie sa fille Adélaïde. Puis entre 1852 et 1853, il laisse femme et enfants pour partir faire du négoce à Oran en Algérie.

source: Gallica
 
Son autre fille Virginie épouse le nouvel instituteur de Bilieu le 18 octobre 1854. Jean-Baptiste est alors "négociant et commerçant à Oran et propriétaire à Bilieu". Il est donc absent mais a consenti au mariage, par acte devant un notaire d'Oran.
 
Ce qu'ils ne savent pas encore lors des noces, c'est que Jean-Baptiste a rendu l'âme depuis six jours. Il est décédé le 12 octobre dans sa maison, rue Napoléon, à Oran. Il fut inhumé le lendemain, 13 octobre.
 
Transcription du décès de Jean-Baptiste dans les registres de Bilieu
 
Sépulture de Jean-Baptiste, paroisse Saint-André d'Oran
 
 
Sources: Etat-civil de Charavines et Bilieu www.archives-isere.fr ; Etat-civil d'Oran (ANOM) ; Archives diocésaines d'Oran (Monastère de dominicaines de Taulignan) et registres de Saint-André d'Oran

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

À propos

» Pour en savoir plus à propos de ce blog et de l'auteur... [Lire]

Twitter

Facebook

Fourni par Blogger.