C comme Coupables

3 juin 2015


Je vous ai raconté dans un précédent article la saga des curieuses familles Primard et Gros de La Bâtie-Divisin, pour lesquelles je trouvais un nombre important de naissances illégitimes (notamment Françoise en 1729 et Charles en 1761) ou de grossesse rapide (Claude Tardy est né en 1826, à peine un mois après le mariage de ses parents).



Lors de récentes recherches, j'ai retrouvé d'autres naissances illégitimes pour cette famille. Les voici, classées par année:

1775




Le treize juillet mil sept cent soixante et quinze Philippas fille naturelle de Françoise Primard et de Joseph Gros, qui s'est déclaré son père, est décédée et a été enterrée au cimetière de cette paroisse [...]


Joseph Gros fut le second époux de mon ancêtre Virginie Primard, décédée en 1757. Déjà en 1761, il avait reconnu être le père du garçon né de sa relation hors mariage avec Françoise Primard, nièce de Virginie et donc sa propre nièce par alliance !

Jusqu'à aujourd'hui je pensais que cette naissance illégitime était le fruit d'un "accident". Mais le fait de retrouver un deuxième enfant naturel né de leurs ébats me fait désormais remettre en question le terme "accident" !



1815

Le 22 janvier Jacques Gros présente en mairie de La Bâtie-Divisin un enfant né la veille. Jacques, âgé de 34 ans, est le petit-fils de Joseph et Virginie Primard et il est l'époux depuis le 30 prairial de l'an 8 (année 1800) de Marguerite Favier.


Mais le nouveau né, prénommé François, n'est pas issu de son mariage. Il est né de son union charnelle avec Antoinette Gros, sa cousine germaine, âgée de 22 ans. Dans la marge de l'acte de naissance, il est précisé que François Gros est un enfant naturel -certes - mais reconnu.



1817

Le 20 avril se présente dans la même mairie André Gros, cultivateur, fils de Joseph et oncle de Jacques. Il vient présenter au maire de la commune la naissance de son petit-fils, Jacques Gros, né de sa fille Virginie - 22 ans - et d'un père déclaré inconnu.

Inconnu ? Le prénom de l'enfant, Jacques, rappelle fortement celui de Jacques Gros, neveu d'André et cousin germain de Virginie. Ce pourrait-il que celle-ci, comme sa cousine Antoinette deux ans auparavant, ait cédé aux charmes de son cousin? Le mystère restera entier puisque cet enfant ne fut pas reconnu par son père.



Nouvel arbre généalogique des familles Primard et Gros de La Bâtie-Divisin




Dans la famille Primard/Gros, il était donc courant de croiser la route d'enfants illégitimes. Tout autant que de rencontrer des voyageurs. Était-ce pour fuir les scandales familiaux que certains membres de la famille ont décidé de quitter la région? 

Rendez-vous dès demain pour vous raconter la vie de ces aventuriers, avec D comme Désabrais.



Source: Archives en ligne de l'Isère, paroisses de Recoin et La chapelle de Peyrins à La Bâtie-Divisin

  2 commentaires:

  1. Quel sac de nœuds !!!

    Fanny-Nésida

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il est facile de s'y perdre, avec les liens étroits qui relient les membres de cette famille :-)

      Supprimer

À propos

» Pour en savoir plus à propos de ce blog et de l'auteur... [Lire]

Twitter

Facebook

Fourni par Blogger.