Noël, envers et contre tous

14 déc. 2015

Noël 1914: cela fait plusieurs mois que les soldats français et allemands sont au combat. La guerre devait être courte. Chaque camp est pourtant retranché dans ses positions et la guerre n'en finit plus. Loin de leurs familles, les hommes ne veulent pas oublier Noël. C'est ainsi que de nombreuses initiatives virent le jour afin de marquer l'évènement, adoucir les conditions de vie et remonter le moral. Noël... envers et contre tous !

illustrations: Le blog du Maître-Chat Lully


En fin d'année 1914, le 23e R.I est dans le secteur de Saint Jean d'Ormont, dans les Vosges:

"25 décembre. Messe chantée et vêpres chantées par l'abbé Cottard Josserand. Monsieur Decourcelles a apporté des cadeaux de Bourg. Les Boches nous lancent des bouteilles de bière vides. Nous leur lançons des bouteilles de champagne non moins vides. Les Boches fêtent Nöel: Wassbauer leur parle allemand, cause avec un Boche. On convient de part et d'autre de ne pas tirer. Ils chantent, nous applaudissons et réciproquement. Ils montent sur leurs tranchées et nous aussi. Un français et un boche se rencontrent entre les lignes et échangent des cigarettes."

source: La Grande Guerre entre les lignes, Dominique Saint Pierre (d'après le journal de Joseph Saint Pierre, médecin au 23e R.I)

Soldats français coupant un sapin de Noël, 1914, Gallica (BNF)
 

Initiatives semblables dans le 74e R.I, rapidement condamnées par le colonel du régiment:

 
"25 décembre. Pendant toute la soirée, les allemands ont chanté et joué de la musique dans les tranchées qui nous font face. Dans la matinée, un certain nombre d'allemands sont sortis de leurs tranchées sans armes et en levant les bras. Quelques-uns d'entre eux portaient des petits sapins comme arbre de Noël, quelques-uns de nos hommes voyant cela sont également sortis de leurs tranchées. Dès que ces faits regrettables ont été rapportés au colonel, il a donné l'ordre de d'ouvrir immédiatement le feu sur les allemands.

26 décembre. Nuit calme sur tout le front. Dans la soirée du 25 les allemands ont à nouveau chanté et joué de la musique."

source: Journal des Marches et Opérations du 74e R.I


Enfin, dans le 99e R.I, une véritable trêve s'instaure entre français et bavarois, malgré les prussiens qui persistent à ouvrir le feu. Il semble qu'au seing de l'armée allemande, la haine que se vouent les prussiens et les bavarois soit plus forte que la haine de l'ennemi français:

"24 décembre. Les bavarois questionnés nous donnent de précieux renseignements sur l'ordre de bataille ennemi. D'après leurs dires, une très grande animosité existe entre prussiens et bavarois.

25 décembre. Les tirailleries ont cessé brusquement chez les allemands dès le point du jour. Un grand nombre de bavarois sont sortis de leur tranchée en faisant signe de ne point tirer sur eux, puis ils se sont avancés à mi-distance de nos tranchées et ont engagé la conversation avec nos hommes devant le secteur du Bois Commun. Trêve complète. Fureur des prussiens qui tirent sur les bavarois. Ceux-ci nous préviennent de l’arrivée de leurs officiers et déclarent qu’ils tireront en l’air, ce qu’ils font en effet.

26 décembre. Les bavarois sympathisent toujours devant le secteur du Bois Commun. Trêve absolue.

27 décembre. La paix continue. Deux officiers bavarois sont venus à mi-distance des tranchées. Philippi, un de nos hommes, s’est approché. La conversation s’est engagée et les officiers bavarois ont paru tout étonnés d’apprendre que Lyon n’était pas investi par une armée italienne ainsi que le bruit en est répandu dans les tranchées allemandes.

28 décembre. L’accalmie persiste sur tout le secteur. Au Bois Touffu nous avons pu enterrer huit morts français remontant au 29 novembre qu’on est allé chercher tout près des tranchées allemandes.

30 décembre. Les relations continuent avec les bavarois. Elles sont toutefois beaucoup plus restreintes que précédemment. Ils ont prévenu qu’ils ne nous laisseraient plus travailler à découvert. Echange de journaux et de cartes de nouvel an."

source: Journal des Marches et Opérations du 99e R.I

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

À propos

» Pour en savoir plus à propos de ce blog et de l'auteur... [Lire]

Twitter

Facebook

Fourni par Blogger.