A comme Acier

1 juin 2016



Les appellations Boules de Mars, Boules de Nancy, Boules des Chartreux ou Boules d'acier vulnéraire... désignent un remède à base de poudre de fer qui fut utilisé durant des siècles. Je vous propose un court voyage aux prémices de la pharmacie moderne, au temps jadis des apothicaires et guérisseurs.

Le monastère de la Grande Chartreuse

Les moines du monastère de la Grande Chartreuse, près de Grenoble, eurent connaissance du secret de fabrication des Boules d'acier durant le XVIIIe siècle. Dom Sieffert, leur confrère de la Chartreuse de Molsheim en Alsace, leur transmis la recette avant son décès.


Voici la recette telle qu'elle fut retrouvée dans les archives du monastère de la Grande Chartreuse en 1993, par le frère Marie-Bernard, archiviste:

« On prend 50 livres de limaille de fer ou d'acier (qu'on y trouve ni laiton, ni cuivre) et 30 livres de tartre tout bien pulvérisé, 2 onces d'ambre pulvérisé. Tout ceci bien mêlé ensemble, on le met dans une boîte de fer, qui doit avoir un couvercle de fer, le tout humecté par un demi-pot ou 2 chopines d'esprit de vin. Bien remuer et mêler ensemble avec une spatule de fer. On le met sur un fourneau ou dans un four quand on a sorti les pains. On le remue souvent avec la spatule. Quand il est séché, on l'humecte d'esprit de vin jusqu'à ce qu'il soit noir. Alors, quand il soit bien séché, on le pulvérise ou dans un mortier ou, ce qui vaut mieux, dans un moulin de fer et on le passe par un fin crible de Hollande. Ceci fait, on prend 5 livres, on le met dans un pot de terre. Sur 5 livres de cette matière, on prend ce qui suit:
- 4 demi onces Olibanum
- 4 demi onces Mastic Electa
- 2 demi onces Myrrha Electa
- 2 demi onces Benjoin
- 1 demi once Opobalsamum.

Le tout pulvérisé dans un mortier et mêlé à la matière précédente et humecté avec une bonne chopine d'eau de vie forte et mis sur un fourneau bien échauffé. La meilleure chose est si on a un petit fourneau de fer couvert en haut de simples tuiles, afin que la matière ne s'attache pas au fond du pot et soit brûlée. Tous les moments, bien remuer avec une spatule de fer jusqu'à ce que les baumes soient bien fondus. Sitôt que la matière s'attache à la spatule, on prend un morceau après l'autre, on le travaille un peu dans les mains et on le met dans des moules qu'on a frotté auparavant d'huile. [...] Voilà le secret de faire les boules d'acier de la Chartreuse de Molsheim bien clairement expliqué, de sorte que cette affaire ne puisse pas manquer, si on y met et on fait ce qui est clairement marqué sur ce papier. »

Les gommes qui composaient la Boule des chartreux étaient entre autres l'oliban, la myrrhe et le benjoin, des résines connues depuis de nombreux siècles pour leurs propriétés. La Boule était trempée dans de l'eau tiède jusqu'à ce que celle ci se noircisse. On ajoutait de l'eau de vie dans le verre, autant qu'il contenait d'eau. Pour les plaies, on trempait un linge dans le liquide et on l'appliquait en compresse. Les fièvres étaient soignées en buvant un demi verre de cette eau. Engelures, mal de dent, règles douloureuses, les utilisations du remède étaient nombreuses.
Etui en bois contenant une "Boule d'acier"

Sources:
- Remèdes populaires en Dauphiné, M. Rivière-Sestier, Presses universitaires de Grenoble, 1984
- La Grande-Chartreuse et la pharmacie, Julien Pierre, Revue d'histoire de la pharmacie, n°266, 1985
- Les formules des boules d'acier vulnéraires, Jean Martin, Revue d'histoire de la pharmacie, n°305, 1995
- Les boules d’acier vulnéraires, dites boules de Nancy, Colette Keller-Didier, 2002

Illustrations:
Album du Dauphiné, Alexandre Debelle
www.molsheim-histoire.fr
www.musee-dauphinois.fr

  6 commentaires:

  1. et on sait si ca fonctionnait ? Passionnant et instructif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas trouvé de témoignages le confirmant...

      Supprimer
  2. Adresse transmise sur Genedauphiné.
    Meilleures salutations
    Pierre BOITON

    RépondreSupprimer
  3. Encens, myrrhe et benjoin, des résines précieuses aux vertus "magiques"... et qui sont encore utilisées aujourd'hui en huiles essentielles

    RépondreSupprimer
  4. Autres temps, autres remèdes ! Passionnant à découvrir !

    RépondreSupprimer

À propos

» Pour en savoir plus à propos de ce blog et de l'auteur... [Lire]

Twitter

Facebook

Fourni par Blogger.