B comme Bombardement

2 juin 2016

Un bombardement s’abattit sur le 222e Régiment d'Infanterie en mai 1916, il y a tout juste un siècle. Le régiment venait en ce début du mois de mai, de repartir ses compagnies.


Le 6 mai les premiers bombardements touchèrent les avant-postes du régiment, près de Clémery et Manoncourt. Ils firent 1 mort et 3 blessés.

Le lendemain toujours près de Manoncourt et tandis que l'heure du déjeuner approchait, des soldats se réunissaient pour la "popote" près des quartiers des sous officiers. C'est le moment qui fut choisit par l'ennemi pour tirer un obus. L'obus tombe sur la "popote". Les pertes furent lourdes: 6 soldats tués et 8 autres blessés, tous de la 18e Compagnie et en majorité originaires du Dauphiné.




source: France 3, Journal Télévisé, 13/11/2015


Parmi les victimes se trouve Joachim Trouilloud, né à Paladru le 9 septembre 1881. Il avait été nommé sergent en décembre 1914. Sur sa fiche matricule, il est qualifié de sous-officier brave et énergique, ayant toujours donné l'exemple du devoir. Il perdra la vie dans l'attaque.

Un autre homme, Jean-François Pommier, verra sa vie basculer. Il était né le 18 mai 1879 à Moirans, son père était également originaire de Paladru et un cousin de ma famille maternelle. S'il survit au bombardement, il fut blessé au cou et perdra son œil droit.


Sources: Mémoire des Hommes, JMO du 222e R.I. ; Archives départementales de l'Isère, Matricules et Etat-civil

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

À propos

» Pour en savoir plus à propos de ce blog et de l'auteur... [Lire]

Twitter

Facebook

Fourni par Blogger.