H comme Hache

9 juin 2016


Les "Hache" sont une célèbre dynastie d'ébénistes qui vont se succéder dans leur atelier de Grenoble durant plusieurs générations.

Au début du XVIIIe siècle, Thomas Hache (1664-1747) mis au point un nouveau procédé de sciage spécial pour obtenir des teintes rouges et vertes avec le bois de sycomore et de frêne. Ce procédé secret est aujourd'hui perdu. Il était né à Toulouse et s'établit à Grenoble à la suite de son mariage avec Françoise Chevallier, fille de l'ébéniste Michel Chevallier dont Thomas reprendra l'atelier. Leur fils Pierre Hache (1703-1776) créa des décors de marqueterie dont le goût et l’originalité resteront inégalées.


Généalogie Hache - galerieberger.blogspot.fr


Armoire Thomas Hache, réalisée à Chambéry 1690-1695 - www.anticstore.com


Jean-François Hache, collection personnelle 

Jean-François Hache (1730-An IX) enrichira encore les productions de la famille. Aîné des trois fils de Pierre, Jean-François sera le plus célèbre de la dynastie. Il commencera à travailler avec son père puis reprendra seul l'atelier en 1770. Il obtiendra rapidement une grande notoriété et sera l'ébéniste particulier du duc Louis-Philippe d'Orléans, gouverneur du Dauphiné. C'est lui qui fournira le mobilier des plus belles demeures dauphinoises de l'époque.

Secrétaire en armoire, marqueterie de bois colorés (amarante, bois de violette, bois de rose, sycomore, frêne, ébène, prunier), dessus de marbre gris. Face intérieure de l’abattant garnie de cuir. Réalisé à Grenoble 1761-1763 © Lyon, MTMAD – Pierre Verrier - www.anticstore.com

Sources:
- Le génie des Hache, Pierre et Françoise Rouge, 2005
- Hache, ébénistes à Grenoble, Musée Dauphinois, 1997
- Généalogie des familles Bellet, Bon, Breton, Charvet, Dufresne, Farconnet, Faulcon, Grand-Dufay, Gudy, Guillot, Hache, Lapouraille, Lizambert, Meunier, Penet, Péronnet, Piollet, Rochas, Silvy - Charles Bellet, 1909

- Galerie Hermanovits, www.galerieh.fr
- Galerie Berger - galerieberger.blogspot.fr

  1 commentaire:

  1. Ces meubles sont magnifiques, j'ai eu l'occasion d'en voir dans des musées. Le secret de procédé est donc perdu !

    RépondreSupprimer

À propos

» Pour en savoir plus à propos de ce blog et de l'auteur... [Lire]

Twitter

Facebook

Fourni par Blogger.