P comme Précieux

18 juin 2016



D'après Michel de Montaigne - Essais, Livre II.

« Quel contentement me seroit ce d’ouïr ainsi quelqu’un qui me récitât les meurs, le visage, la contenance, les paroles communes et les fortunes de mes ancêtres.

Combien j’y serois attentif. Vraiment cela partiroit d’une mauvaise nature, d’avoir à mespris les portraits mesmes de nos amis et predecesseurs, la forme de leurs vêtements et de leurs armes. J’en conserve l’escriture, le seing, des heures et un espée peculiere qui leur a servi.

Si toutes fois ma postérité est d’autre appétit, j’auray bien dequoy me revancher car ils ne sauroient faire moins de conte de moy que j’en feray d’eux en ce temps là. »



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

À propos

» Pour en savoir plus à propos de ce blog et de l'auteur... [Lire]

Twitter

Facebook

Fourni par Blogger.