Une épine généalogique: le mariage Leclerc - Grugny

22 janv. 2016


Dans le cadre de la révision de mon arbre généalogique, j'ai entré les données concernant Eugénie Brossier (mon arrière arrière grand-mère) dans le logiciel Heredis pour faire le point. Eugénie Marie Augustine Brossier pour être plus exact, était surnommée plus simplement Angéline. Je me concentre pour l'instant sur les premières générations:


Mais je butte ! A la quatrième génération je rencontre Jean-Baptiste Leclerc et son épouse Marie Catherine Philippine Grugny. Tous deux sont originaires de Saint-Léger aux Bois, dans le département de l'Oise.


Voici les informations que j'ai rassemblé à leur sujet:

- Jean-Baptiste Leclerc est né entre 1782 et 1785 à Saint-Léger aux Bois. Décédé en 1854 à Brienne-le-Château (Aube), ses parents ne sont pas nommés dans son acte de décès. Sa naissance est approximative et calculée d'après l'âge qu'il déclare dans les actes,
- Marie Catherine Philippine Grugny est née en 1785 à Saint-Léger aux Bois. Décédée en 1864 à Brienne-le-Château, ses parents sont nommés: Antoine Grugny et Marie Madeleine Mouret. Cela m'a permis de retrouver son baptême, toujours à Saint-Léger aux Bois le 15 février 1785.

Les enfants de Jean-Baptiste Leclerc et Marie Grugny :

- Jean-Baptiste en 1808 et Marie Josèphe Victoire en 1812, tous deux nés à Saint-Léger aux Bois,
- Quatre autres enfants nés entre 1819 et 1823 à Brienne-le-Château.

Les problèmes:

- Les registres d'état-civil de Saint-Léger aux Bois comportent des lacunes de 1800 à 1838. Les tables décennales sont en revanche conservées et ont été numérisées. Elles confirment les naissances de leurs deux enfants en 1808 et 1812,
- Leur mariage ne figure pas dans les tables décennales de Saint-Léger,
- J'estime que leur mariage fut célébré entre 1801 (l'épouse aurait alors 16 ans, un âge raisonnable) et 1808, date de naissance de leur premier enfant,
- La méthode de l'escargot n'a rien donné dans les communes alentours: Ribécourt, Machemont, Cambronne, Dreslincourt, Pimprez, Montmacq, Thourotte, Melicocq, Chiry-Ourscamp, Chevincourt, Choisy au Bac, Rethondes, Saint Crepin aux Bois, Bailly, Tracy le Val, Tracy le Mont, Carlepont, Passel...
- Si j'ai retrouvé facilement le baptême de Marie Catherine Philippine Grugny grâce à ses prénoms originaux, celui de Jean-Baptiste est plus difficilement identifiable:
entre 1777 et 1785 il y a trois Jean-Baptiste Leclerc et un Jean Leclerc qui naissent à Saint-Léger aux Bois !

Une grosse épine sur les belles branches de mon arbre. Je fais donc appel à vous pour (peut-être...) élucider le mystère...

PS :

Sur Geneanet des généalogistes donnent pour parents à Jean-Baptiste Leclerc: Jacques Leclerc et Marie Josèphe Fosset. C'est effectivement l'ascendance qui m'a été bien amicalement transmise il y a quelques années :-) Mais je pense aujourd'hui qu'il manque un élément (le mariage) pour prouver la filiation de Jean-Baptiste Leclerc avec certitude, étant donné les nombreuses naissances homonymes à la même époque, à Saint-Léger aux Bois.





2016: je prends des résolutions !

14 janv. 2016

En 2015 je n'ai pas souhaité définir de résolutions trop strictes par peur de ne pas les tenir. Comme bien souvent avec les résolutions d'ailleurs:
" à l'heure actuelle, je ne formulerai qu'un seul souhait: quitte à parfois m'éloigner de ma recherche initiale, je veux apprécier les moments de généalogie comme ils se présentent à moi, en espérant qu'ils soient encore nombreux "

J'ai trop bien tenue ma "résolution" puisque mon arbre généalogique ne s'est étoffé que de quelques personnes en 2015. J'avais une idée de départ: un mariage, une famille... je cherchais, je cherchais... pour finalement trouver tout autre chose, sauf la réponse à ma question initiale. C'est déjà le constat que j'opérai à la fin du challenge AZ en juillet dernier: Challenge AZ: généalogie & sérendipité.


Aussi pour 2016, je vais me fixer des objectifs plus concrets:

1 = Les fameuses photos de famille que j'ai amassées attendent toujours leur numérisation (depuis fin 2014...). Et un arbre généalogique illustré c'est tellement mieux !

2 = Les poilus de Paladru ne demandent qu'à être mis en lumière ! J'ai déjà des recherches prêtes en amont. Restent des compléments à glaner sur les régiments, les batailles, notamment au travers des JMO.

3 = Je suis un grand utilisateur de Geneanet et je saisis tout directement en ligne. J'ai pourtant fait l'acquisition du logiciel Heredis. Je vais pouvoir alléger mon stock de carnets de notes, en saisissant dans un fichier distinct les données sur des branches collatérales, qui n'ont pas forcément de lien avec ma propre généalogie.

4 = Enfin mon grand objectif pour cette année est de faire le bilan de ce que je sais, ce que je ne sais pas et ce que je pourrai savoir. Heredis va m'être d'une grande utilité avec ses nombreuses options. Je vais ainsi ressaisir sur le logiciel les données de mon arbre. Je ne parle pas de recommencer de zéro. Simplement de prendre le temps de relire les actes et les documents. Les événements de naissances, mariages et décès sont le plus souvent complétés mais tout cela me permettra ensuite d'en apprendre plus sur mes ancêtres. Car je suis certain que je suis passé à côté de beaucoup de choses.


Bonne année 2016 et qu'elle soit généalogiquement riche pour tous !



illustrations: http://pixabay.com

Ma bibliothèque généalogique II

8 janv. 2016


Être passionné de généalogie c'est aussi s'intéresser à la vie d'autrefois ou à l'histoire des provinces habitées par nos ancêtres. Je vais vous présenter à nouveau des livres issus de ma bibliothèque et qui se rapportent à l'histoire ancienne du Dauphiné.


Grenoble et le parlement dauphinois

Grenoble au temps de la Ligue
Etude politique, sociale et religieuse d'une cité en crise
Stéphane Gal, collection La Pierre et l'Ecrit, Presses universitaires de Grenoble, 2000


Etude très complète de la crise que traversa la ville de Grenoble après s'être opposé au roi, lors des Guerres de Religion. D'un point de vue généalogique, elle traite de plusieurs familles parlementaires qui sont, plus ou moins, alliées à mes propres ancêtres: alliances matrimoniales, lieux d'habitats, évolution des familles. D'un point de vue historique, elle expose les évènements qui marquèrent la cité, étudie la population, les professions, la religion... Et la bibliographie, très conséquente, mériterait un livre à elle seule.

Le parlement de Dauphiné des origines à la Révolution
sous la direction de René Favier, Presses universitaires de Grenoble, 2001


Livre collectif sur le Parlement du Dauphiné, il nous présente entre autres: son évolution depuis sa création en 1340 (il était alors Conseil delphinal), les bâtiments qui l'accueillirent pendant plusieurs siècles, la carrière de Nicolas Prunier, son premier président au XVIIe siècle ou encore les magistrats qui y siégeaient lors de la Révolution.

Le verbe et le chaos
Les harangues d'Ennemond Rabot d'Illins
Présentée et annotée par Stéphane Gal, collection La Pierre et l'Ecrit, Presses universitaires de Grenoble, 2003


Publication de 19 discours prononcés entre 1585 et 1595 par Ennemond Rabot, premier président du parlement grenoblois. En pleine Guerre de Religion, le président fut un défenseur de la paix, de la foi et des lois.


Allobroges et Gallo-romains

Découvertes Gallo-romaines en Rhône-Alpes
Adrien Bostmambrun, 2012

Ce livre propose de redonner vie aux ruines Gallo-romaines de la région. Amphithéâtres, aqueducs, thermes et autres monuments sont présentés avec de magnifiques illustrations.

Aoste, une bourgade Gallo-romaine
Musée d'Aoste, 1990


Histoire du village Gallo-romain d'Aoste, en Isère, créé vraisemblablement à l'époque de l'empereur Auguste. Carrefour de plusieurs routes importantes qui reliaient la Suisse et l'Italie au Sud de la Gaule, le village d'Aoste était aussi situé à proximité d'un port, qui servait la navigation sur le Rhône. Le village fut connut notamment pour ses potiers, qui exportaient jusqu'en ancienne Bretagne ou jusqu'aux frontières de la Germanie. Les potiers habitaient d'ailleurs leur propre quartier.

Les Allobroges, gaulois et romains du Rhône aux Alpes
Musée dauphinois, ouvrage collectif, 2002


Origine et évolution de ce peuple gaulois, qui vivait en Savoie et en Isère. Habitat, cartographie, organisation du territoire, culture et religion... de nombreux aspects de la société allobroge sont présentés dans ce livre pour tous les amateurs d'histoire ancienne. Les nombreuses illustrations sont remarquables.

À propos

» Pour en savoir plus à propos de ce blog et de l'auteur... [Lire]

Twitter

Facebook

Fourni par Blogger.